Patrick Blanchon

Matérialités

1. ... me voilà vivant! Bien vivant! Non comme ce Pinamonte, ce mime de la vie que je fus jadis sur la scène du monde, sans cesse étonné d'être un peu plus qu'un fantôme, palpant, au milieu de la rue et de la foule, la soie de sa culotte ou les boutons d'or de sa veste, afin de se bien convaincre de sa matérialité! Milosz, Amour. initiation, 1910, p.170. L'introduction de matières dans mon travail correspond à une nouvelle remise en question . Jusqu'ici j'ai travaillé la finesse, la transparence... 1. ... me voilà vivant! Bien vivant! Non comme ce Pinamonte, ce mime de la vie que je fus jadis sur la scène du monde, sans cesse étonné d'être un peu plus qu'un fantôme, palpant, au milieu de la rue et de la foule, la soie de sa culotte ou les boutons d'or de sa veste, afin de se bien convaincre de sa matérialité! Milosz, Amour. initiation, 1910, p.170.

L'introduction de matières dans mon travail correspond à une nouvelle remise en question . Jusqu'ici j'ai travaillé la finesse, la transparence à l'aide de l'aquarelle, de l'acrylique puis de l'huile , ceci dans des travaux plutôt figuratifs au début, puis dans l'abstraction.
L'intervention de la matière arrive en même temps que l'utilisation de techniques mixtes . comme si mon travail s'imbibait de l’atmosphère chaotique de notre époque, des mutations profondes qui sont en train de s'opérer tant sur le plan humain que social.
Un mélange d'espoir et d'angoisse accompagne ces œuvres en souhaitant que la lumière prenne le dessus sur les ténèbres.


Créé avec Artmajeur