Patrick Blanchon

Blog

Le but et le chemin

Ajouté le 10 juin 2018

Le peintre Mark Rothko ,influencé peut-être par Nietzsche, avait imaginé comme but à l'art de "soulager le vide spirituel de l'homme moderne ; un vide créé en partie par l'absence d'une mythologie adressée correctement à « la croissance d'un esprit enfantin et (...) à la vie et les luttes d'un homme " Et plusieurs fois face aux toiles de ce peintre j'ai ressenti une très vive émotion. Ce qu'ignore sans doute le visiteur profane c'est le travail que nécessite ces toiles qui, à première vue ne semble représenter que des rectangles même pas droits et colorés. "On n'y voit rien" pour reprendre un titre connu.
Cependant si l'on prend le temps de s'attarder un moment, et de contempler ce qui émane de ces grandes formes et de ces couleurs une sensation finit par nous étreindre en profondeur ... la présence de l'Esprit alors est indéniable autant qu'indicible.
Cela peut être une tragédie ou un instant de très grande joie , voire même les deux en même temps.

Evidemment, ce tableau n'a rien à voir avec Rothko de prime abord.C'est juste une installation lente et patiente de couches et d'essuyages qui provoque l'apparition d'un paysage à mi chemin entre l'inquiet et le serein. 

Ainsi ceux qui font le voyage jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle se souviendront sans doute plus du chemin que du but.

Thèmes connexes: Peinture, Huile, Art ab

Le vide et le plein

Ajouté le 7 juin 2018

Autrefois lorsque mes yeux étaient encore jeunes j'aimais lire et relire des textes sur un sens éventuel que l'on pourrait attribuer à notre existence ... je vous rassure , loin de moi de vous en dresser la liste complète et puis chacun fera ses expériences Cependant j'en retiendrais peut être deux : Maitre Ekhart et Tchouang Tseu .

Maître Eckhart applique un principe fréquent au Moyen Âge : la discretio - il ne dit rien à son propre sujet. Une digression dans le commentaire de la Genèse, au sujet d'une plante utilisée en ophtalmologie, nous apprend un rare détail à son sujet : il avait des problèmes de vue, sans doute partiellement guéris.
Tchouang Tseu quant à lui disait que le monde « n’a pas besoin d’être gouverné ; en fait, il ne devrait pas être gouverné », et que
« le bon ordre résulte spontanément quand les choses sont laissées à leur cours ».

Les deux parlent de détachement , de vide et de plein : propos qu'un peintre peut adapter à sa démarche .

Le but que l'on se fixe dans la réalisation d'une toile devrait laisser la plus grande place dans un premier temps au désordre, à l'informe , au " hasard" même pour un sujet " figuratif" . Ne pas avoir peur du vide de la toile est un acte de renoncement qui demande un certain courage . L'acharnement à remplir serait alors un moyen de parvenir au vide par l'épuisement.
ensuite il ne reste plus qu'à recouvrir de blanc et laisser ça et là percer quelques pans du mystère.

Et si au bout de cet épuisement, la grâce nous " tombait dessus" elle serait la bienvenue. Mais restons modeste le tableau se termine comme un voyage, une expérience, et l'essentiel demeure dans l'indicible.

Le temps magique

Ajouté le 3 juin 2018

Le temps est l'outil que nous avons inventé pour réaliser nos vies. Et s'il n'existait qu'un perpétuel présent le petit personnage qui dit "je" l'ignorerait sauf en quelques occasions comme la rencontre avec l'amour ou la mort qui l'extrairait de sa gangue d'ignorance pour un bref instant. Ou bien encore s'il se mêle de vouloir créer.

Le temps pour peindre est un temps magique. D'abord parce que le cerveau ne compte plus les heures quand le pinceau voyage sur la toile, ensuite parce que le son d'un tambourin de couleurs à l'instar de celui des chaman emporte celui qui peint dans un espace temps familier.serait ce l' Éternité ?

Alors couvre t'on la toile ou la découvre t'on ? ... c'est une grande question.

Un tableau râté

Ajouté le 1 juin 2018

Rater un tableau, le laisser dans un recoin de l'atelier comme un faux pas commis qu'on chercherait à oublier. puis un jour le retrouver,la consternation s'amenuise et laisse une place à la reprise du travail.

C'était un portrait de mon père réalisé de mémoire un an après son décès.je n'aime pas travailler depuis photo.

J'ai recouvert la toile de blanc huileux,essuyage au chiffon, puis j'ai rajouté des bruns, essuyages encore , un effacement lent. Presque à la frontière de la disparition j'ai repris des couleurs,des lignes,et à ma grande surprise c'est un jeune homme qui a surgit de la toile.un air de famille avec l'ado de 15 ans que j'ai pu être...



Shoshin

Ajouté le 31 mai 2018

Natalja Picugina Rainy Fantasy oil paintingIl y a un petit livre que je lisais dans des périodes difficiles : "esprit zen esprit neuf "de  Shunryu Suzuki. Cela fait bien longtemps que je l'ai rangé dans un coin de ma bibliothèque.Mais hier soir en roulant sous la pluie battante et en écoutant Sylvain Duboullay je me suis mis à repenser à ces périodes difficiles et à ce petit livre et à ce que l'auteur me chuchotait alors 

" Nous devons avoir l'esprit neuf d'un débutant, affranchi de toute possession, un esprit qui sait que tout est en changement continuel. Rien n'existe si ce n'est momentanément dans sa forme et sa couleur actuelles. Une chose coule en une autre sans pouvoir être saisie. Avant la fin de la pluie, nous entendons un chant d'oiseau. Même sous la neige épaisse, nous voyons poindre des perce-neige et des pousses nouvelles. "

Et effectivement, parvenu à destination, il faisait nuit mais il ne pleuvait plus.



 

Volubile

Ajouté le 30 mai 2018

Dans le cadre d'un travail avec des enfants illustrer dix mots de la langue française, nous tombons sur "volubile"

n'y aurait t'il pas un lien avec volubilis ? du coup une piste en dessin et peinture ouf !

Alchimie et peinture

Ajouté le 30 mai 2018

Ce matin j'écoute un certain Patrick Burensteinas qui raconte ce qu'est pour lui l'alchimie .. et à un moment il dit :
"quand il trouve de l'or l'alchimiste n'en a plus besoin "
Je me demande ce que pourrai donner cette tournure d'esprit en peinture ça pourrait être :
quand je saurai peindre je n'aurai plus besoin de toile ni de couleur ni de pinceaux


Créé avec Artmajeur